Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Congo..

Congo..

Parce que le Congo est un nom qui plonge en lui comme en moi de très lointaines racines parce que son visage est mobile et joyeux, parce que son visage communique la vie de l'éveil à la joie voici quelques minutes d'évolution de l'expression Merci à Mensanh...

Lire la suite

55...Déjà !

55...Déjà !

Des fleurs comme des lumières sur vos jours, sur vos nuits ... Des fleurs comme des soleils, esseulés et gracieux, ou leur ombre.. Des fleurs comme la grotte des femmes offerte, fascinante, muette... ou comme le pistil des mâles arrogant, impérieux,...

Lire la suite

ainsi va la vie

ainsi va la vie

Tu en voulais cinquante, elle t'a dit qu'elle en avait trente quand tu as recompté chez toi, il y en avait vingt sept Aussi, fallut-il en trouver d'autres aussi charmantes.

Lire la suite

Une ville comme un corps.

Une ville comme un corps.

Les marchés, les foires, autant de lieux autant de traces figées d'une histoire et des histoires.. Tout d'abord un squelette, une architecture, Il y a une offre, donc une demande. dans un pays qui interroge tellement son identité est-il étonnant que l'on...

Lire la suite

Anvers en fleurs

Anvers en fleurs

Se promener dans la lumière d'avril diffusée par le marché aux fleurs Comment ne pas succomber au charme des badauds entre ombre et lumière à la recherche de La Fleur les corolles minuscules ou énormes... Se frotter à l'arum une fois de plus Puis élargir...

Lire la suite

Anvers s'éveille

Anvers s'éveille

La rue, les rues abandonnées au soleil levant. Celui-ci, tiède, caresse les pavés. Rideaux tirés sur l'endormie mo ment privilégié pour le vagabond d'aller gratter sous la peau de cette vieille ville Une barquette de frites, comme un symbole oublié en...

Lire la suite

A l'endroit à l'Anvers

A l'endroit à l'Anvers

Pile et face. Anvers et son double, Lui, fondu dans le courant de l'Escaut, se dissout, moitié vase, moité eau; Elle dressée, sculpturale face à l'immensité du ciel bleu veille sur un minuscule nuage qu'elle souhaiterait voir disparaître une fois pour...

Lire la suite

Retour Dar dare.

Retour Dar dare.

Retour du vaisseau polonais et de ses cadets en parade dans le gréement.Départ la nuit tombée, retour en pleine lumière. Où est mon fils, où est ma fille parmi ces cables? L'attente est toujours composée des mêmes ingrédients: des guetteurs, des ombres,...

Lire la suite

La glaise de l'Escaut

La glaise de l'Escaut

La glaise de l'Escaut, terre originelle, modelée par le flux et le reflux, découvre et recouvre des ombres errantes leur donnant des tons moirés improbables, éphémères. Selon les caprices des heures, la boue dorée laisse deviner le squelette abandonné...

Lire la suite

1 2 > >>