Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Fin de partie...

Fin de partie...

Un an et demi de blog. Déjà! J'ai beaucoup appris. Techniquement et humainement. Près de deux mille visiteurs Dix mille pages parcourues. Je trouve cela plutôt sympathique et encourageant. Fin de partie donc parce que je ne peux plus traiter de photographies...

Lire la suite

Velux race, départ...

Velux race, départ...

Départ modeste pour une course sans concurrent, ou si peu? même si le défi reste de taille. Trop de courses tue la course Cinq seulement. Agréable pourtant de trouver autant d'accompagnateurs dans la fraicheur d'octobre. sous l'oeil débonnaire de l'inévitable...

Lire la suite

Maisons jumelles et Depardon

Maisons jumelles et Depardon

En parcourant la France de Raymond Depardon quelle sensation délicieuse de reconnaître des lieux dans lesquels on est passé quels instantanés sobres et puissants dans la simplicité de la mise en scène pour nous montrer notre pays à hauteur d'homme. Ni...

Lire la suite

C'est bio la vie...

C'est bio la vie...

Parfois ça peut faire un peu peur on se demande où la nature va chercher tout ça... Ces fruits là ne sont pas formatés, calibrés, parfois même ils sont un peu visités Mais qu'importe. Même si cela ressemble un peu à autre chose il s'agit vraiment d'une...

Lire la suite

Le rouge gorge et l'orthopédie.

Le rouge gorge et l'orthopédie.

Nous sommes d'accord. Dans l'acte de photographier, il y a du deuil. Chaque photographie est au passé. N' y revenons pas. Cependant, le passé, lui même est variable. Les photographies anciennes laissent souvent perplexes. Le sujet de la photographie s'efface....

Lire la suite

Le coeur des figues

Le coeur des figues

Sages fruits récoltés avant les gelées. Promesses de confitures à étaler sur du pain frais. Pourquoi trois ? Je ne sais. Un équilibre instable intranquille, Une opposition au carré, prévisible, sans fantaisie. Trois, c'est un de trop ou un qui manque....

Lire la suite

Woody Allen d'automne...

Woody Allen d'automne...

Ce que j'aime chez Woody Allen, ou plutôt, ce qui marche chez moi à tous les coups, c'est son côté magicien, enfantin. Comment ce gamin de soixante dix ans peut-il avec autant de grâce faire éprouver ce moment de trouble, juste avant de basculer dans...

Lire la suite

Planète pas nette...

Planète pas nette...

Côté pôle, côté face, tu la regardes ta planète. A ses heures elle te paraît pas nette. Tu interroges sa beauté formelle. Belle planète, pourquoi s'acharner à montrer ta face piquante, agressive ? De quoi donc te protèges tu ?

Lire la suite

Vos nuits géométriques.

Vos nuits géométriques.

Que faisiez vous donc de vos nuits anonymes pour occuper vos sens évanouis ? Vous contempliez les yeux clos les variations abstraites et silencieuses d'une nuit sans étoile sur une terre glacée. Que faisiez vous donc de vos nuits anonymes pour occuper...

Lire la suite

Une ville te manque.

Une ville te manque.

Une ville te manque, ses contre jours, ses rues pavées dont tu ignores les issues, ses silhouettes auréolées d'or tournées vers le fleuve boueux, qui attend d'incertains voiliers dont les haubans sifflent dans le vent des absences. Une ville te manque,...

Lire la suite