De l'étoffe dont sont tissés les pétales de pavots.

Publié le par Jissey.Moro

Je ne saurais dire pourquoi me vient ce rapprochement?

à moins que je le désire pas..

Allez savoir.

Je contemplais dans la fraicheur de ce matin là

la texure fragile, froissée des pétales d'un pavot

dans le contre jour.

Il me surgit en mémoire  la silhouette anonyme d'une jeune femme

portant une robe courte et légère.

Rien dans son attitude n'était provoquant ni excessif.

Pas de débordement, de déhanchement lassif dans la posture ou les gestes.

Seulement de la grâce, infiment plus sensuelle

que toutes les gesticulations habituelles

que les excès que son âge et ses formes épanouies

eussent pû lui permettre.

Non.

Un simple courant d'air, frais et silencencieux

qui venait ce matin là se mêler aux pétales des pavots

dans la rosée de l'aube.

P1110044-copie-1.JPG

Commenter cet article