forget me not...

Publié le par Jissey.Moro

Tu m'as choisi, il y a longtemps déjà.

Je ne sais pas très bien quand d'ailleurs.

Pour moi le temps n'existe pas.

Je suis là quand rien n'est là.

Quand tu es seul. Que rien ne va plus.

Perdu.

Tu m'as choisi parmi les autres,

tous les autres. Selectionné,

pour la douceur de mon oreille.

Je me suis laissé faire.

Je t'ai consolé, écouté gémir dans tes fièvres,

accompagné tes joies, tes peines. 

les-improbables 5686

Tu m'as caressé, sucé, enveloppé, habillé, deshabillé,

tourné, retourné, .

Tu m'as lavé, séché, jeté, réparé.

Aujourd'hui tu m'as perdu.

Je suis perdu.

Curieuse sensation. Il pleut .

Je suis trempé.

Là, ce n'est pas du jeu.

Tu ne vas pas me ramasser

pour m'enrouler dans une serviette éponge.

Je suis étendu dans une flaque

qui pue le fuel et la poussière.

les-improbables 5683

Bien sûr. il y a cet homme à poil gris

qui s'est arrêté devant moi.

Il a vu que j'avais froid.

Je crois qu'il avait froid aussi

ce vendredi.

Les bagnoles en quittant le parking

avaient commencé à me rouler dessus.

Ca ne lui a pas plu.

C'est marrant. J'ai eu l'impression qu'il était touché

en me ramassant.

Il m'a pris par l'oreille.

M'a dévisagé. Il a dû trouver que j'avais une bonne bouille.

Il a regardé autour de lui.

Pas d'enfant en vue.

Avec ses grosses pattes, il m'a essoré.

J'aurais préféré de plus tendres manières.

Mais il avait l'air sincère.

Il m'a reniflé. L'air un peu dégoûté.

Il m'a enfourné dans son sac à dos,

discrètement, comme s'il faisait une bêtise.

Je crois que je vais passer à la machine à laver

et ça je n'aime vraiment pas.

mais alors pas du tout...

 

PS: L'enfant qui a perdu cet objet peut le demander.

aucune récompense ne lui sera réclamée.

Commenter cet article