Woody Allen d'automne...

Publié le par Jissey.Moro

Ce que j'aime chez Woody Allen,

ou plutôt,

ce qui marche chez moi à tous les coups,

c'est son côté magicien, enfantin.

P1120497

Comment ce gamin de soixante dix ans

peut-il avec autant de grâce

faire éprouver ce moment de trouble,

juste avant de basculer dans l'amour,

cet instant fugace où tout se joue,

jamais sur du langage, du bavardage,

mais sur une hésitation, un pas de côté.

Il n'y a pas d'âge exclus de cette quête.P1120509

Les braises sont toujours chaudes

et peut-être d'autant plus que l'échéance approche.

Mais qu'a-t-on à offrir encore

dans ce marché de dupe.

Un peu de tristesse, sûrement,

beaucoup de ridicule surtout

et quelques gélules.

P1120558

A ce moment où les bateaux se doivent

de rentrer au port après leur long voyage,

ou l'on souhaiterait les voir sagement amarrés à leur quai

Woody Allen, une fois de plus,

diront ses détracteurs,

nous promène sur des sentiers foisonnants, éparpillés,

où nous nous retrouvons bien sûr,

les voiles en vrac sur le pont,

jamais très loin du crime,

toujours au bord du châtiment. P1120554

 

 

Commenter cet article