Maisons jumelles et Depardon

Publié le par Jissey.Moro

En parcourant la France de Raymond Depardon

quelle sensation délicieuse de reconnaître

des lieux dans lesquels on est passé

quels instantanés sobres et puissants

dans la simplicité de la mise en scène

pour nous montrer notre pays

à hauteur d'homme.

Ni magnifié, ni humilié.

Quotidien.

 

2010-10-092Son  travail me rappelle celui d'un artiste allemand

qui avait photographié des maisons de banlieue.

Puis les avait isolées du fond. Une à une.

Il avait ensuite traité la lumière, poussé un peu les contrastes,

pour faire remonter le dessin originel.

Faire émerger l'intention.

On revient toujours au dessin. La couleur est seconde.

2010-10-093

Ce qui m'a amusé aujourd'hui,

c'est de chercher quelques maisons jumelles.

Cette acte de voisinage m'a souvent intrigué.

Par économie, par affinité, par liens familiaux,

un jour des personnes ont decidé de construire,

côte à côte, deux maisons symétriques.

Ils les ont habitées.

Puis la vie les a éloignés.

2010-10-091

les maisons sont restées.

Ont continué leur vie.

Chacune de son côté.

Pas toujours de la même façon.

Pas toujours au diapason.

 

Commenter cet article